Aide à la réhabilitation des centres de vacances

Cette aide concerne les associations dont le siège est situé en Meurthe-et-Moselle et qui sont propriétaires ou locataires d’un ou plusieurs centres de vacances en France. Elle contribue à la réhabilitation et à la rénovation des centres de vacances qui accueillent des enfants de Meurthe-et-Moselle.

Aide à la réhabilitation des centres de vacances

Cette aide concerne les associations dont le siège est situé en Meurthe-et-Moselle et qui sont propriétaires ou locataires d’un ou plusieurs centres de vacances en France. Elle contribue à la réhabilitation et à la rénovation des centres de vacances qui accueillent des enfants de Meurthe-et-Moselle.
Sont éligibles les travaux relatifs à la réhabilitation et à l'entretien des bâtiments des centres de vacances, et les investissements liés à l'acquisition de matériel et équipement indispensables au fonctionnement des centres de vacances.

Contact :

Lionel RISSE
03 83 94 58 53 - lrisse@departement54.fr

Structures éligibles à cette aide :

Les associations propriétaires ou gestionnaires de centres de vacances dont le siège est situé en Meurthe-et-Moselle, disposant de l’agrément au titre de la jeunesse et de l’éducation populaire délivré par le service départemental jeunesse, sports, engagement de l’État.

Opérations éligibles :

Tous travaux de réhabilitation et d’extension des centres de vacances et de loisirs strictement indispensables à leur bon fonctionnement
Les travaux dans les conditions limitatives ci-après :
Pour les centres de plus de 20 ans : terrassement, gros-œuvre, toiture, étanchéité, ravalement des murs et des sols extérieurs, menuiseries, économie d’énergie, cheminements et voies d’accès
extérieurs y compris la signalétique et l’éclairage, espaces verts, travaux liés à l’accueil de personnes porteuses de handicap, honoraires d’architecte, de maîtrise d’œuvre, de bureau de contrôle et de sécurité protection santé le cas échéant, acquisition foncière et immobilière dans la mesure où elle est liée au projet soutenu (la dépense maximale prise en compte est celle résultant de l’estimation du service domanial), les études préliminaires lorsqu’elles conditionnent l’établissement du projet et débouchent effectivement sur les travaux.
Pour les centres de plus de 10 ans : hygiène, sécurité (alarme incendie, électricité, plomberie), homologation, mise aux normes du réseau d’eau et de l’assainissement, rénovation intérieure des
locaux.
Tous les matériels et équipements indispensables au fonctionnement des centres de vacances selon la liste suivante :
Matériel de literie et mobilier : lit, sommier, matelas, traversin, oreiller, couverture, couvre-lit, couette, armoires et meuble de rangement, table de nuit, bureau.
Matériel de cuisine et de restauration : Four, piano de cuisson, réfrigérateur, congélateur, lave-vaisselle, meuble de rangement, desserte, plan de travail, matériels d’équipement important (trancheuse à pain, robot professionnels, etc.). Tables et chaises destinées à la restauration. Le petit matériel n’est pas compris : couverts, plats, etc.
Matériel de camping : Tentes diverses, lit de camp, matelas.
Matériel de lingerie : Lave-linge, sèche-linge, bac de nettoyage.
Matériel destiné aux aires de jeu collectives : panneaux de basket, volley, structure d’escalade, toboggan, bac à sable, balançoire, jeux à ressort, etc
Matériel de sécurité : Défibrillateur.

Opérations non éligibles :

Le petit matériel d’entretien (tondeuse, aspirateur, balais, etc.)
L’aménagement intérieur (rideaux, tentures, etc.)
Le matériel informatique et audiovisuel


Nature et montant de l'aide :

Taux de subvention maximale de 30 % du coût TTC. Enveloppe triennale de 270 000 €.